Surbooking : Quelle indemnité en cas de manque de place dans l’avion ?

Certains passagers ont parfois la mauvaise surprise de se voir refuser d’embarquer sur un vol pour lequel ils se sont présentés à l’heure à l’aire d’embarquement et malgré qu’ils disposent d’une réservation en bonne et due forme. Rien ne leur est reproché et tous leurs documents sont en règle. Quel est donc le problème ? Le motif est tout simplement qu’ils sont victimes de surbooking.

Afin d’éviter des pertes financières en cas d’annulation de vol de dernière minute de la part de certains passagers, de nombreuses compagnies aériennes vendent un nombre de billets supérieurs à celui du nombre de sièges disponibles sur un vol. Dans le cas où aucune annulation n’est effectuée, certains passagers ne pourront embarquer, faute de places disponibles dans l’avion.

Parfois, pour des raisons économiques, les compagnies affrètent également des avions plus petits que ceux prévus au départ, dotés d’un moins grand nombre de sièges. On appelle cette pratique le surbooking ou surbooking commercial.

aéroport

Comment un passager victime de surbooking peut-il obtenir une indemnisation ?

Afin de protéger les droits des passagers, des lois ont été mises en place par l’Union Européenne. Elles concernent à la fois les voyageurs en partance d’un aéroport européen, mais aussi ceux qui souhaitaient se rendre dans un pays de l’Union Européenne par l’intermédiaire d’un vol appartenant à une compagnie de l’UE.

refus embarquement

Les passagers victimes de surbooking disposent de 5 ans pour effectuer une demande d’indemnisation auprès de la compagnie aérienne sur laquelle ils ont effectué leur réservation.
Certaines conditions sont cependant à remplir pour cela :
– Avoir été informé du surbooking moins de 14 jours avant la date de votre départ ;
– Dans le cas où un voyage sur un autre vol vous aurait été proposé, ce dernier doit atterrir à destination 3h00 plus tard que l’heure d’arrivée prévue pour votre vol annulé.

Comment calculer le montant de l’indemnisation en cas de Surbooking?

Si la distance entre la ville de départ et la ville d’arrivée est inférieure à 1500 kilomètres, les passagers victimes de surbooking peuvent prétendre à une indemnisation de 250 euros.
Si la distance est comprise entre 1500 et 3500 kilomètres, l’indemnité atteindra 400 euros.
Pour une distance supérieure à 3500 kilomètres, le voyageur lésé pourra obtenir jusqu’à 600 euros.

Le prix du billet d’avion n’est pas à prendre en compte, la compensation sera la même quelle que soit la somme payée, y compris s’il s’agit d’un billet réservé sur une compagnie low-cost.
Il est à noter qu’en plus de cette indemnisation, les passagers auront le choix entre le remboursement intégral de leur billet d’avion ou un réacheminement par l’intermédiaire d’un autre vol.
Si le passager victime de surbooking opte pour l’embarquement sur un autre vol, la compagnie aérienne devra lui faire servir à ses frais des boissons et des collations durant son attente, si elle est supérieure à 1h00.

Avis
Assistance vol
Quelle indemnité en cas de manque de place dans l'avion ?
51star1star1star1star1star

Publier votre avis ici


En cliquant sur le bouton "Publier votre message", vous acceptez que votre message et que votre prénom soit publié sur cette page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.