Retard de vol à cause du mauvais temps, peut-on être indemnisé ?

Considérant que les mauvaises conditions météorologiques font partie des conditions exceptionnelles échappant à leur contrôle, les compagnies aériennes peuvent refuser les demandes d’indemnisation pour les retards de vols causés par des orages ou des tempêtes.

 

Quels sont alors vos droits si votre voyage est retardé à cause du mauvais temps ?

  1. Dans quel cas puis-je prétendre à une indemnité suite à un retard de vol causé par le mauvais temps ?

La compagnie aérienne doit indemniser ses passagers suite à un retard de vol causé par le mauvais temps dans le seul cas où ce retard n’est pas général à l’ensemble de l’aéroport mais est dû au fait que la compagnie aérienne ne se soit pas suffisamment préparée aux intempéries – par manque de produit dégivrant par exemple -. Dans ce cas, la compagnie est alors responsable du retard.

Les conditions classées comme « extraordinaires » comprennent des situations climatiques entraînants des restrictions de capacités que ce soit à l’aéroport d’arrivée ou de départ.

Dans ce cas, vous ne pouvez donc pas prétendre à une compensation financière en cas de retard de vol causé par le mauvais temps.

Toutefois la compagnie aérienne se doit de vous offrir un forfait bien-être (rafraichissements ou repas) pendant que vous attendez le règlement de la situation. Cette prise en charge dépend de la durée du retard et de la distance du voyage prévue.

Les droits des passagers en cas de retard de vol en raison de mauvaises conditions météorologiques

Peu importe la cause du retard d’un vol, si la durée du retard est égale ou supérieure à deux heures, vous avez droit à :

  • l’hébergement (dans le cas où vous devriez passer la nuit à attendre) ;
  • de la nourriture et des boissons ;
  • deux appels téléphoniques / messages électroniques / fax / télex ;
  • le transport entre l’hôtel et l’aéroport.

Et si vous pouvez justifier que la responsabilité de la compagnie était engagé dans le retard ou l’annulation de vol, vous pouvez obtenir une indemnisation dont le montant peut aller de 250€ à 600€.

Notre conseil : conservez tous les documents ou reçus qui pourraient justifier vos dépenses.

Publier votre avis ici


En cliquant sur le bouton "Publier votre message", vous acceptez que votre message et que votre prénom soit publié sur cette page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un Commentaire

  1. Article très interessant ! Nous nous étions déjà vu refuser une indemnisation en raison de mauvaises conditions climatiques. Or beaucoup d’autres avions avec des destinations proches voire similaires décollaient ce jour là…
    J’imagine que c’était une excuse de la compagnie aérienne 🙂 Ce serait bien que les passagers puissent avoir accès aux véritables raisons qui font qu’un vol soit retardé ou annulé…